Infos admin for user id=0

  • Current template : /home/inculte/www/wp-content/themes/inculte/page.php
  • Page template : /home/inculte/www/wp-content/themes/inculte/page.php
  • Post type : page
  • 29 queries in 0,403 seconds.
  • Memory usage : 12.73 MB with peak 12.89 MB.

TEST MA PAGE.PHP

Mathias Énard

enard-photo3Mathias Énard, après des études d’arabe et de persan à l’Inalco et de longs séjours au Moyen-Orient, s’installe en 2000 àBarcelone.

Il y anime plusieurs revues culturelles. Il participe aussi au comité de rédaction de la revue inculte à Paris et, en 2010, il enseigne l’arabe à l’université autonome de Barcelone. Il est pensionnaire de la Villa Médicis en 2005-2006.

En 2008, Actes Sud publie son roman Zone, caractérisé par une seule phrase de cinq cents pages.

Il publie en 2010 aux éditions Actes Sud un petit conte, Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, sur un épisode probablement fictif de la vie de Michel-Ange, une escapade à Constantinople, où il débarque le 13 mai 1506 à l’invitation du sultan Bajazet II. Ce court récit montre la Constantinople tolérante et européenne qui a su accueillir les juifs chassés d’Espagne par les rois catholiques. Le prix Goncourt des lycéens a été décerné à ce roman en 2010.

Il publie en 2011 un roman inédit aux éditions inculte, L’Alcool et la Nostalgie.

Féru d’art contemporain, Mathias Énard a créé en 2011 les éditions d’estampes et la galerie Scrawitch. En 2012, il publie Rue des voleurs chez Actes Sud, le récit de voyage d’un jeune Marocain errant en Espagne lors des printemps arabes et du mouvement des Indignés.

Il est membre du collectif inculte.