Infos admin for user id=0

  • Current template : /home/inculte/www/wp-content/themes/inculte/woocommerce/single-product.php
  • Page template : /home/inculte/www/wp-content/themes/inculte/page.php
  • Post type : product
  • 28 queries in 1,158 seconds.
  • Memory usage : 12.50 MB with peak 12.69 MB.

SINGLE-PRODUCT.PHP

À l’aide ou le rapport W

Emmanuelle Heidsieck

14.90

Un professeur de droit à la retraite rend des services dans son voisinage. Un jour, deux policiers se jettent sur lui, le menottent et l’embarquent. Il est placé en garde à vue. Il risque gros.

Le service gratuit, aider les autres sans contrepartie financière, est désormais un délit passible d’une peine de prison et d’une forte amende. Au ministère de l’Intérieur, deux hauts fonctionnaires ont préparé le terrain en rédigeant un rapport visant à traquer tout ce qui, dans le secteur non lucratif, peut fausser la libre concurrence.

Petite réparation, aide à domicile, conseil gratuit, hébergement à l’oeil… autant d’activités passibles de condamnations puisqu’elles viennent concurrencer celles des entrepreneurs méritants. De toute façon, les esprits sont prêts : le comportement altruiste est une façon d’obliger autrui, de l’abaisser, de le placer en position d’être redevable, non ?

Dans ce roman d’anticipation, on trouve un rapport avec des parties et des sous-parties, des sections, des annexes. La description du rapport de dominant/dominé qu’entretiennent les deux hauts fonctionnaires – comment l’un exprime ses pulsions sadiques, comment l’autre y est détruit à petit feu. On trouve un lexique des formules de politesse à bannir : ne dites plus « de rien, le plaisir est pour moi, je t’en prie, je vous en prie, pas de problème, mais c’est moi qui vous remercie… ». Ainsi qu’un rappel historique révélant que l’interdiction du non-lucratif est déjà en marche : accusées de concurrence déloyale, les mutuelles et les associations ont été, il y a quelques années, assimilées à des entreprises classiques, leur vocation d’entraide et de solidarité ayant été balayée. Ces éléments s’agencent pour décrire un monde effrayant qui ressemble au nôtre.

Rupture de stock

Description

« Bientôt en France, bonté et bienveillance seront interdites par la loi. Un cauchemar signé Emmanuelle Heidseick. (…) Un petit bijou d’humour noir et de satire sociale. »

Le Monde, septembre 2013

« C’est la trouvaille du mois ! Le roman social du futur, celui de l’iPhone 6. »

France Inter, « Comme on nous parle », Pascale Clark, septembre 2013

« Continuant son exploration des rapports sociaux (…), Emmanuelle Heidsieck déploie dans ce qui demeure une fiction sa finesse d’analyse et sa douceur impitoyable. »

L’Humanité, août 2013

« Le pitch de ce livre d’anticipation est pour le moins intrigant: dans un futur proche, tout acte de solidarité et d’altruisme est désormais puni par la loi. »

Vanity Fair, septembre 2013

« [Emmanuelle Heidsieck] déploie les thèmes qu’elle a choisis pour siens, loin de tout glamour : la crise, celle du chômage, des services publics, en un mot celle de l’État providence. »

Liens Socio, septembre 2013

Informations complémentaires

Poids 0.168 kg