Infos admin for user id=0

  • Current template : /home/inculte/www/wp-content/themes/inculte/woocommerce/single-product.php
  • Page template : /home/inculte/www/wp-content/themes/inculte/page.php
  • Post type : product
  • 22 queries in 0,210 seconds.
  • Memory usage : 6.15 MB with peak 6.35 MB.

SINGLE-PRODUCT.PHP
CONTENT-SINGLE-PRODUCT.PHP
pochy

Made in poker

Jules Pochy

9.99€

[EDITION NUMÉRIQUE]

Las Vegas, Macao, Monte-Carlo, Les Bahamas, Los Angeles, Atlantic City, Berlin, Barcelone, Malte ou la Nouvelle-Orléans : le poker est devenu en quelques années une passion commune à des millions de joueurs, en quête d’argent, d’adrénaline ou de célébrité.

Mais derrière l’image d’Épinal parfois trop ripolinée, le monde du jeu est avant tout un univers à part entière, une fabuleuse métaphore de l’existence humaine : autour de la table de poker, minuscule territoire régi par des lois strictes, des vies se font et se défont à chaque instant. Machines à sous abandonnées dans les parkings de Las Vegas, cimetière de néons, luxueux cercles de jeux ou messes médiatiques peuplées d’adorateurs… Chaque page de ce livre tire un peu plus le voile sur les mystères de ce jeu quasi mystique.

Dans ce livre, le photographe Jules Pochy dévoile les arrière-salles et les contre-allées du monde du jeu, allant au-delà des simples apparences, entrant dans l’âme des champions internationaux, des célébrités hollywoodiennes ou des anonymes, tous réunis autour de leur passion des cartes, du bluff et de l’adrénaline.

Avant-propos de Gus Hansen et Fabrice Soulier

Pour tout achat de tirages luxe et grand format des photographies de ce livre, envoyez un e-mail à edition@inculte.fr pour recevoir le catalogue et les prix.

Produit épuisé

Catégorie : Étiquettes : , , ,

Description du Produit

« Préfacé par Gus Hansen et Fabrice Soulier, Made In Poker tente à chaque page de «tirer un peu plus le voile sur les mystères de ce jeu quasi mystique», selon son éditeur Jérôme Schmidt. La passion du jeu a permis à Jules Pochy de saisir des moments forts, allant du rire aux larmes. «Prendre des photos au poker c’est comme être photographe de plateaux, tu as des personnages regroupés dans un décor confiné, qui vivent des émotions intenses, le tout sans bouger», conclut Jules Pochy qui a finalement trouvé «très difficile de se séparer de certains clichés». Il a pourtant fallu faire un choix. Pour le plaisir de nos yeux. »

20 Minutes

Information Complémentaire

Poids 0.933 kg