Infos admin for user id=0

  • Current template : /home/inculte/www/wp-content/themes/inculte/woocommerce/single-product.php
  • Page template : /home/inculte/www/wp-content/themes/inculte/page.php
  • Post type : product
  • 25 queries in 0,327 seconds.
  • Memory usage : 12.52 MB with peak 12.70 MB.

SINGLE-PRODUCT.PHP

Plaidoyer pour l’éradication des familles

Stéphane Legrand

9.99

[EDITION NUMÉRIQUE]

« Tout comme la syphilis, le mariage – et donc la famille – débute avec l’amour. » C’est par ces mots que commence le Plaidoyer pour l’éradication des familles, rédigé par un narrateur à l’identité imprécise, depuis un lieu inconnu. Il y a quelque vingt ans, cet homme ordinaire a, en rentrant comme tous les jours chez lui, assassiné ­l’ensemble de sa famille, méthodiquement quoique à la hache (c’est du moins ce qu’il confesse), avant de disparaître inexplicablement de la surface de la Terre, sans laisser aucune trace.

Dans ce livre qui alterne entre la forme du traité classique, celle du monologue intérieur, et celle d’un manuel de vulgarisation technique du type « Le Parricide pour les nuls », il entreprend de justifier son geste, et même d’en proposer la systématisation. Égrenant les références d’une érudition curieusement baroque – à Engels comme à Groucho Marx, à Antisthène aussi bien qu’à Pierre Rivière, à Deleuze ou encore à Sterne –, il se propose de démontrer et de mettre en scène « l’abjection inexpiable de l’assujettis­sement familial ».

Après le Dictionnaire du Pire, (inculte, 2010), Stéphane Legrand revient avec un court texte à l’ironie grinçante et à l’humour dévastateur. Son propos ? En finir une bonne fois pour toutes avec les fondements de notre société. En toute simplicité.

Rupture de stock

Catégorie :

Description

« La famille comme pathologie, mise à nu dans un brulôt punk et nihiliste. (…) Sous la plume acerbe de cet habile polémiste, la logique s’inverse : c’est la norme crétine qui devient la cible. (…) Erudit, forcément drôle, un petit précis d’humour noir aux vertus de poil-à-gratter philosophique. »

Les Inrockuptibles

« Attention, livre méchant ! Un brulôt en forme de farce noire, jubilatoire et grinçant. »

Grazia

« Essai théorique, vindicte, fiction machiavélique, pastiche, portrait éclaté d’un serial-killer ? »

Culturopoing

Et aussi : France Inter, France Culture, Le Mouv’, Radio Nova, France Info, etc.

Informations complémentaires

Poids 170 kg